capsoleil.blog4ever.com

capsoleil.blog4ever.com

GRÈCE 2017

image.jpg

 

 

Samedi 13 mai
Le jour du départ est arrivé. Il fait beau, un avant goût des vacances...
Après le traditionnel "arrêt-bisous-câlins" à nos trois petits loulous, dans la région nantaise et le goûter d'anniversaire pour fêter les 2 ans de notre P´tit Gus, nous prenons la route à 19:45.
Ça roule bien, pas de poids lourds, c'est le we. Cholet, Poitiers...
1ère Nuit - Lussac les châteaux (ACC), au sud de Poitiers. 300 kms

 

Dimanche 14 mai
La route est belle, toujours pas de camions. Guéret, Montluçon,...Pause déjeuner ACC à St Pourcain/Sioule. En repartant, un arrêt s'impose à la Cave des Vignerons de St Pourçain : le rosé y est très bon... 

image.jpg

Roanne, Lyon (traversée sans problèmes par le tunnel sous Fourvieres -gratuit- Chambéry, Challes les eaux. Ns passons devant une belle et haute sculpture bois de notre JH national.

 

image.jpg

Nuit - Aiguebelle ACC. 20:30 579 kms 

 

Lundi 15 mai
Pas pressés ce matin, ns quittons Aiguebelle à 11:30.
Plein de GO à Modane car il sera Bcp plus cher en Italie. 1.189€/L ici. 1.349€/L en Italie.
Pause déjeuner au bord du torrent à la sortie de Modane.
Le col du Mont Cenis est réouvert depuis 3 jours, il y'a encore Bcp de neige et le paysage est magnifique.

image.jpg


image.jpg

 

ITALIE.
Suza : 129 kms. Arrêt express, le temps de remplir qq bouteille d'eau frizzante et minérale (0,05 cts /L) à la fontaine) et d'effectuer les vidanges.
D. 16:55 nous empruntons l'autoroutes sinon dans 3 jours nous y serons encore...Piacenza 355 kms - Bologne 403 kms - Ferrari fin autoroute 29€ 543 kms.
23 h Puerto Lido di Estensi 22°. Vaste P à 200 m du port : autos/CC 44.671551 E. 12.242519 Nuit - Comaccio / Lido Estensi 603 kms.

 

Mardi 16 mai
Le parking n'était qu'un vaste espace bitumé entrecoupé de dalles herbeuses, mais ns y avons bien dormi, au calme avec plusieurs CC voisins.
Ns empruntons un petit bac sur le port, qui nous conduit en 3 minutes, à Puerto Garibaldi, le village en face. En longeant les quais, nous ns arrêtons acheter des sardines à l'un des bateaux de pêche. 1,5 kg de sardines pour 5€... Elles s'avéreront succulentes et tout de même Bcp Bcp moins chères qu'au port du Croisic il y a une semaine...(4,80€ la douzaine alors qu'ici nous avons donné une ridicule pièce de 50cents pour 19 sardines...).

 

Nous achetons également de la verdure...une variété que ns ne connaissions pas : la barba del frate. Cuisinée à la poêle 15 mn Ds un peu d'huile d'olive et parsemée de parmesan au moment de servir : un délice que cette "barbe du frère". 


En quittant la région de Comaccio, nous voyons autour de nous, de vastes étendues marécageuses : nous sommes dans le delta du Pô.
Nous longeons un moment la côte qui est ici aussi, très urbanisée. Plages privées tout le long de la mer... On reprend la ss16 et on file à Marotta. Le déjeuner attendra 15h que nous soyons arrivés à l'aire de CC. Tarif : 10€ pour la carte annuelle + 8€/ jour en mai. Les trains sont toujours aussi bruyants, heureusement leur passage n'excède pas 20 secondes...
Pause bien méritée, ramassage de galets et repos sur la plage.
Code wifi du bar oasis en face de l'aire : 0877278836
Nuit - Marotta. 153 kms.

Mercredi 17 mai
Ce matin, le marché de Marotta nous attend. Bcp de vêtements comme d'habitude.
Un sms nous informe de l'annulation de notre ferry : grève générale en Grece. Jusqu'à quand ??? Lundi...mardi...?... 
J'envoie un mail à Annette Lacroix de "Camping Car Magazine", (l'Italie, elle connaît comme sa poche). Elle nous conseille d'aller à Fano 13 kms plus loin. Ns y faisons un saut en scooter, plusieurs aires sympas en bord de mer et la petite ville est jolie et animée. Dès demain matin, ns y viendrons nous installer pour attendre la fin de la grève et une place sur un ferry.

 

Jeudi 18 mai
Changement de campement : nous voici à Fano. Plusieurs P côte à côte, accueillent les CC le long de la mer au sud de la ville. Nous ns installons sur celui du milieu (herbeux et bordé de tamaris). 5€/jour. Pour les services, une aire gratuite à 2 kms, près des remparts.
Sur la plage, de jolis galets roses, blancs, gris... ;-))
Pause détente sur la plage puis balade jusqu'au port à pieds.

 

Vendredi 19 mai
Nous aurions dû embarquer ce midi...
Visite de la citta, la ville médiévale entourée de remparts. Très agréable de flâner dans les ruelles pavées bien animées ce matin. Un petit marché aux produits frais et poissons se tient sur une placette derrière le théâtre.
Dans l'après midi, suivant le conseil d'Annette L, nous allons goûter les glaces du bar Oasis... Un délice ! 3 boules dans un cornet, de la chantilly et un petit cornet pour couronner le tout. 2€...
Diner chez Yankee (resto voisin) avec une jolie vue sur le ciel qui se pare de jolies couleurs orangées. Friture mixte (anchois, grosses crevettes, rougets et calamares) et très bonne pizza qui déborde de l'assiette.

 

Samedi 20 mai
Anniversaire de notre petit Gustave. 2 ans. - et nous sommes si loin...
Un jour comme celui-la, notre petite famille nous manque beaucoup...
Il a Bcp plu cette fin de nuit. Nous allons au grand marché de la vieille ville.
Oh, des anchois frais et vidés ! 1 bon kilo pour 9€. YaPluka...les préparer en marinade.

Une bonne nouvelle : un appel d'Euromer nous informe de la possibilité d'avoir une place sur un ferry dimanche à 12:00.

Une mauvaise nouvelle : dans l'après midi, JMichel notre voisin, ns informe d'une très grosse fuite d'eau dans le garage...catastrophe ! Et que faire lorsque l'on est à 1600kms de la maison, sinon stresser un Max ? Heureusement, nous avons des voisins sympas qui prennent le relais pour nous informer et faire un état des lieux des dégâts...qu'ils en soient tous remerciés.
En soirée, nous décidons de nous rapprocher d'Ancone, afin d'être près du lieu d'embarquement demain matin. Nuit sur le P d'Auchan à 10 kms du port environ. (Compliqué à trouver et sans grand intérêt si ce n'est d'être a 10kms du port...). Une dizaine de CC sont là, attendant un embarquement.

 

Dimanche 21 mai
Avons très mal dormi, l'inondation à la maison et ses conséquences, nous maintenant éveillés une partie de la nuit...
Nous partons au port dès 8:30. Check In rapide puis petit déjeuner en attendant l'embarquement.
De 9:30 à 11:30 ns patientons au pied du ferry...avec notre étiquette OPEN DECK apposée bien en vue sur le pare-brise, comme il se doit.
Et c'est au moment d'embarquer que l'on nous dit qu'il n'existe pas d'open deck sur ce navire..."bien sûr, nous aurons une cabine"...
"Pas de possibilité de brancher le CC sur le courant" ...notre réfrigérateur va perdre son froid, le congélateur également... Et la nourriture contenue risque de ne plus être consommable...
Par ailleurs, ns devons préparer à la hâte qq affaires pour ces 24 h à bord, alors que ns devions avoir accès à notre CC durant toute la traversée.
Le ferry, s'il est propre, ne présente pas le confort des navires de Superfast (peu d'accès, de sièges et d'espaces sur les ponts). Ns passons le temps dans les salles du bar à lire, écrire...et trouvons le temps un peu long...
Dîner au resto : mixte de viande de porc, champignons, poivrons... Et boulette de viande sauce tomate. C'est bon !
Nuit à bord. Matelas moyens. Avons bien dormi mais réveillés tôt...

 

Lundi 22 mai

 

 


04/06/2017
0 Poster un commentaire

La Croatie - 4 - de Split à Dubrovnik

****** Les photos correspondant à cette partie du voyage, seront postées très prochainement, dès notre retour à la maison, car nous ne disposons pas pour l'instant, d'une connexion suffisante.  Merci de bien vouloir faire une seconde visite dans quelques jours *******


DALMATIE DU SUD

 

-de Split à Dubrovnick - 

 

 

Mercredi 15 juin 2016
A 17 kms de Split, Omis, une petite ville assez ordinaire, mais construite dans un très beau site :
Le départ des gorges et l'embouchure de la rivière Cetina. La ville est un ancien repaire de pirates situé entre deux massifs montagneux. Dans les qq ruelles à l'arrière, c'est charmant et tranquille. Pas mal d'accueillantes terrasses de restos.
1 km après le village, le long de la route, un petit chantier artisanal de construction de beaux navires traditionnels en bois. Juste Magnifique !

 

 

Jeudi 16 juin 2016
Longeant la jolie Rivièra de Makarska, nous profitons de vues magnifiques sur les villages et petits ports tout le long de la cote bordée de hautes montagnes rocheuses.

Nous voici arrivés à Zaostrog, au camping "Viter" le long de la petite route qui longe la plage de galets, bordée de tamaris et de chênes-Liège. 

Dans le jardin de l'église, un petit étal de fruits et légumes pas chers et de qualité.

 

 

Vendredi 17 juin 2016
Fareniente, ne rien faire, c'est aussi ça les vacances ! Nous allons, par une petite route ombragée, découvrir à quelques kms, le petit port de Drvenik. Quelques ferries y accostent chaque jour, pour emmener les touristes sur l'île de HVAR. Et c'est tout ce qui se passe ici... On aurait envie de se poser sur un banc, juste pour regarder s'écouler la vie, s'écouler le temps...Tout juste 2 épiceries, quelques restos et des chambres chez l'habitant.

 

 

Samedi 18 juin 2016
Il fait très chaud dès ce matin. Est-ce une bonne idée de partir visiter Mostar en Bosnie Herzégovine ? Pas certain...
Nous quittons tout de même la côte dalmate et commençons à longer la rivière et le delta de la Neretva. Des beaux lacs encerclés de forêts à Bacinska puis la Vaste plaine alluviale qui produit moult fruits et légumes. D'ailleurs tout le long de la route qui conduit en Bosnie, de très nombreux petits stands proposent de jolis étals très colorés ( fruits, confitures, miels, vins etc...). On pourrait penser que vu l'offre ici, les prix sont relativement bas... Que nenni ! C'est plus cher qu'en Croatie. Touristes, vous êtes attendus. 
Un village tout en longueur le long de la rivière : Komin. On s'y arrêterait bien.
Passage de la frontière à Metkovic. Pas trop d'attente, néanmoins nos passeports sont minutieusement inspectés et passés au fichier...

 

Pocitelj, un joli village entouré de remparts, le long de la route de Mostar. À voir : l'ancien hammam, la tour de l'horloge et la mosquée. Ça grimpe...être bien chaussé.

 

Nous voici après 95 kms, à Mostar, ville chargée d'histoire. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, cette ville tristement célèbre offre aux touristes une vieille ville presque entièrement restaurée et devenue un vaste bazar touristique. À voir tout de même, au nom du souvenir...
Pas grand chose à dire si ce n'est que Bcp de touristes ont comme nous, fait le voyage...

 

Bon plan stationnement à Mostar : Concernant le stationnement, on trouve de tout... Des pseudos parkings-chantiers, ou l'on se voit proposer une place entre un bulldozer et un camion de travaux...pour 10€ les 24h, "ou même 15€ si souhaitez que votre véhicule soit surveillé"... Du grand n'importe quoi ! Surtout qu'à quelques dizaines de mètres, au pied du plus haut clocher, le parking "Campanile " est ouvert aux bus mais aussi aux automobiles et aux Cc. Agréable, avec arbres et qq buissons fleuris, il n'en coûte que 5€/24h - entrée surveillée en journée et cameras de surveillance.

 

La ville n'est pas très grande et le centre historique se parcourt aisément. Nombreux édifices publics et maisons à l'abandon et portant les stigmates de la guerre qui eut lieu entre 1990 et 1995. Des maisons aux toitures défoncées où des arbres ont poussé, des murs fissurés, des façades criblées de balles...ici, on respire encore l'atmosphère de cette guerre en Bosnie et de la séparation dramatique des communautés catholiques et musulmanes.
Le vieux pont, si célèbre, est là, reconstruit "presque à l'identique" et la rue principale qui traverse ce pont (attention aux dallages glissants), est bordée de boutiques où l'on n'hésite pas à exposer et vendre des casques, des balles authentiques, et nombre d'objets qui rappellent cette bien triste époque. Près du pont, un petit musée diffuse une vidéo du bombardement du pont. Très très impressionnant. À voir !
Au sommet du pont, des jeunes gens ont investi l'espace et contre quelques pièces et billets, se jettent traditionnellement dans la rivière.
Nous avons été choqués par le nombre de jeunes enfants "un peu crasseux" qui font la manche dans les rues et tout particulièrement par cette petite mignonne de 3/4 ans assise seule sur un trottoir (par 38 ou 40°), au pied d'un candélabre qui lui procure quelques cm d'ombre (et tendant une boite de carton aux passants... Et tout cela entre 11h et 17h sur une artère passante. Elle pourrait se faire renverser par une auto s'il lui prenait l'idée de traverser la rue, se faire enlever, que sais-je... À 17 h lors de notre départ , elle était toujours là depuis 11h le matin...
Nous ne nous attardons pas longtemps à cause de la chaleur pesante et reprenons la route de la côte, afin d'y retrouver un peu de fraîcheur.
Nous nous dirigeons vers la presqu'île de Peljesac et 165 km plus tard, arrivons à Orebic où nous reconnaissons le Parking près de l'hôtel Ivo. Nous sommes accueillis par Ivo le croate et son épouse, la gentille italienne qui adore parler français et ne rate pas une occasion. 10€/jour ( élec - la nuit seulement- et eau sur place).
Ce n'est qu'un parking mais la plage (gros galets) est juste en face et il n'y a qu'à suivre la promenade du bord de mer pour arriver au petit port puis aux ruelles piétonnes du centre du village.

 

 

Dimanche 19 juin 2016
Journée cool.
Notre Scoot nous emmènera tout au bout de la presqu'île de Peljesac où ns profiterons des mini-ports et petites plages tout le long de la route. Ici, sur cette presqu'île, orangers, palmiers et plantes exotiques poussent avec volupté, au pied des montagnes rocheuses. Pas mal de campings, au bord de l'eau.
À Orebic et aux environs, de très belles maisons de capitaines, entourées de jardins exotiques à la végétation luxuriante.
Un excellent resto en soirée : sur la promenade piétonne et au cœur du village : "Mimbelli", un cadre sympa pour un très bon dîner sous la terrasse couverte. (Filet de St Pierre en sauce, servi avec une écrasée de pdt et blettes + des calamars grillés). En sortant, une halte s'impose chez le marchand de glaces voisin. Hummmm...quel délice !!!

 

 

Lundi 20 juin 2016
9:30 embarquement pour l'île de Korcula. Le ferry nous dépose à 3 kms de la vieille ville, puis nous partons vers Lumbarda (conseillés par l'épouse d'Ivo). Une escapade magique. Des paysages 5*****. Lumbarda s'étend sur une petite péninsule découpée de magnifiques baies et de douces collines qui finissent à la mer. L'eau à des couleurs extraordinaires et l'appareil photos est tout heureux ;-)) Clic Clac...Clic Clac...
Les coteaux sont recouverts d'oliviers mais également de vignes ; le vin blanc de l'île, très réputé (le Grk) est d'ailleurs fort bon. Ah si l'on pouvait rapporter qq bouteilles de tous ces bons vins goûtés ici et là...
Déjeuner dans une toute petite konoba sur le port de Lumbarda (derrière la plage). Une terrasse au ras de l'eau et une vue à faire pâlir de jalousie presque tous les restos de France et de Navarre. Bon menu, excellent vin blanc des propriétaires, accueil sympa et prix doux.

 

L'après midi, ns visitons la vieille ville de korcula, ville natale de Marco Polo (paraît il...). Le matin, à lieu le marché alimentaire au pied de la citadelle, trop tard pour nous ; dommage ! Il ne reste plus que les marchands de souvenirs (made In...?...)
La partie médiévale Ds les remparts est piétonne et bien agréable à parcourir. Les ruelles à l'intérieur des remparts, descendent en "arrête de poisson" vers le port, une implantation prévue pour protéger des vents de nord (la Bura).
Jolie cathédrale St Marc avec des représentations de deux lions et Adam et Ève (décidément, ils sont partout ces deux-la !!! ). Palais abbatial, qq églises et la maison de... Marco Polo.
Mais au-delà de tout cela, notre meilleur souvenir de korcula la médiévale, c'est la vue d'en haut, sur la ville. MAGNIFIQUE ! Il faut dire que ns avions un point de vue de choix : le parking du supermarket Tommy qui surplombe la ville.
Une glace plus tard, nous voici remontant le rivage nord en direction de Račisče. Quelques jolies échappées sur la mer et tout au bout de la route bordée d'oliviers , dans une petite baie abritée, et protégée par des arbustes verts et du maquis, un petit port de pêche tout calme et typique. Deux épiceries, une poste, trois bistrots et un terrain de pétanque investi par quelques croates du village. Pause obligée au bar "Cin-cin" pour observer le temps qui passe...et les joueurs de boules.
Retour à korcula, l'heure du ferry approche... Ouf, ns arrivons pile à l'heure. Pour un peu...nous rentrions à la nage ;-))

 

*** À SAVOIR : il existe deux façons d'aller à korcula depuis le port d'Orebic : le petit bateau (piétons only) qui arrive au pied de la citadelle - et le ferry ( bus, autos, CC, scooters, vélos etc) qui vous déposera à ... "3 bons kms de la vieille ville. Si vous vous trompez de bateau, il vous faudra marcher sous le soleil de plomb ou...prendre un taxi 65 ku.

 

 

Mardi 21 juin 2016
En route à nouveau, ns longeons la mer et un peu avant Ston, vers Brigesta, déjeunons sur une plage abandonnée, au bout d'un petit chemin qui arrive au bord de l'eau - un ancien camping désaffecté sous les oliviers.
Achat de bon vin "d'ici" a la sortie ouest du village de Janjina. Bien indiqué.
Pause au petit port de Trstenik qui avait du charme...avant que d'énormes flammes ne viennent tout brûler sur des kms à la ronde. La végétation commence tout juste à repousser mais ce sont des centaines de troncs d'arbres qui gisent au sol...le paysage est noir.
Camping Prapratno pour ce soir : à qq kms de Mali- Ston. D'en haut, la vue est très belle sur ce vaste camping situé au bord de l'eau, au fond d'un fjord qui accueille aussi le ferry pour l'île de MLJET . TARIF du camping : 26,50€. + Internet 40 ku/jour, + eau payante aux robinets près des parcelles de camping (heureusement elle est incluse Ds le tarif, aux sanitaires)... Cher cependant. !

 

Balade en soirée jusqu'à Ston. Nous errons dans les ruelles étroites du petit village déserté par les touristes à cette heure. Seuls sont encore ouverts qq bars et restos. Un peu tristounet.
Le seul attrait du site est sa longue muraille - la plus longue muraille (5,5km) d'Europe paraît-il...elle servait à protéger la presqu'île des Ottomans et les marais salants source de revenus importants.
Elle permet de relier Ston et Mali-Ston en empruntant le chemin de ronde en cours de restauration mais il faut de bonnes chaussures et...une sacré dose de courage. Pas nous. Pas nous !!!
Nous poursuivons notre escapade jusqu'au petit port de Mali-Ston qui est somme toute, assez charmant. Ici, élevages et dégustations d'huîtres. C'est un centre ostréicole parmi les plus connus de la côte de Dalmatie.
L'intérieur du village est comme un peu partout, il présente de nombreuses maisons à l'abandon et des recoins où s'entassent des débris de toute sorte.

 

 

Mercredi 22 juin 2016
Départ en direction de Dubrovnick. 30 kms avant la ville close située au bord de l'Adriatique, nous nous arrêtons à Slano. Au fond d'une profonde baie tranquille, qq autokamps...
Et nous voilà installés chez Marianja, avec 5 autres Cc, face à la mer, sur un petit terrain situé en contre-bas de sa maison. On est tellement bien ici ; Dubrovnik attendra !

 

 

Vendredi 24 juin 2016
Nous prenons le bus au centre du village de Slano et c'est parti pour la visite de la visite de l'une des plus belles villes d'Europe... Pourvu qu'il n'y ait pas de paquebot dans le port...
35 mn plus tard, ( 42kunas x 4 voyages pour le bus depuis Slano jusqu'au port de Dubrovnick. + 4x20 ku trajet bus port- ville close) nous descendons au port. Et que voit-on ? 3 énormes paquebots !  - dont le MSC Splendida, déjà vu à Venise il y a qq semaines. Cela signifie environ 16 000 visiteurs qui déferlent dans les rues de la ville. Ajoutons tous les nippons en excursion avec ombrelles et appareils photos...+ nous deux...Ça en fait du monde !!! 

C'est le royaume des piétons... Mais nous avons mal choisi notre journée car cette affluence enOOOOrme gâche notre plaisir et nous ne profitons pas de cette balade comme ns l'aurions souhaité. De plus, il fait environ 40° + la foule... Ce n'est pas pour nous, amoureux des petits endroits tranquilles.
Toutefois, il faut bien admettre que Dubrovnick est le joyau de la Croatie. Une ville close entourée de remparts imposants (belle balade permettant d'avoir une vue exceptionnelle), des maisons aux toits de tuiles roses, aux ruelles fleuries et étroites, aux avenues en pierre polie -de Brac- qui brillent comme si on les avait cirées, aux devantures avec leurs portes "à genoux", des placettes, des palais... Sans oublier, l'une des plus anciennes pharmacies d'Europe (1317) et place Zelena (petit marché tous les matins) : à 12h tapantes, l'envol de centaines de pigeons venus se nourrir. Oui, réellement cette ville est belle et raffinée ; mais il faut la voir tôt le matin avant que les hordes de touristes n'envahissent le site.
A propos d'invasion, il faut se rappeler qu'il y a 25 ans, la ville fut assiégée pendant 6 mois par l'armée yougoslave (composée de serbes et monténégrins) et bombardée sans répit depuis le sommet du mont SRD. 1 bâtiment sur 3 fut touché.
Aujourd'hui Dubrovnick à retrouvé sa liberté et les touristes, le chemin de cette ville merveilleuse.

 

BON PLAN - visiter DUBROVNIK : séjourner au camping Kate à Mlini (il en existe sûrement d'autres dans le secteur) et emprunter la longue volée de marches qui descendent vers Le port et la plage, un petit bateau vous conduira à Dubrovnick, vous aurez ainsi une vue inoubliable à votre arrivée sur la vieille ville. Pour les pieds fatigués, possibilité de rentrer au camping en bus ; celui-ci vs déposera à 150m env. de votre campement. 

 

 

Samedi 25 juin 2016
Slano : Ns sommes tellement bien ici, plus envie de bouger. La mer est à...27 degres. Un rêve - lorsque l'on vit au sud de la Bretagne !!!

 


Dimanche 26 juin 2016 (...arboretum de Tresteno) ? Les petites plages en bas de notre autokamp ont du charme et ns en profitons sans réserve.  Tarif de l'autokamp : 97 ku/jour, élec et wifi inclus. 

 

 

Lundi 27 juin 2016
Après 5 jours à Slano, nous mettons le cap au sud pour aller à Molunat, un petit paradis découvert en 2013. Auto Camp Adriatic II. 100ku + élèc.
Nous décidons d'aller en scoot, au bout du bout de la Croatie... Par de petites routes où ns ne rencontrons pas âme qui vive (sauf un tracteur et son fermier, 2 serpents (ou couleuvres...), et une tortue, ns arrivons à Vitalnija. Une petite plage entre des rochers, un bar de plage et un quai désaffecté et en très mauvais état et c'est tout...

Il y a bien une petite route qui continue vers la pointe, mais des panneaux STOP et des barrières en interdisent l'accès, même aux piétons. Probablement un site militaire stratégique pour protéger l'entrée des fameuses Bouches de Kotor... Car oui, ns y sommes !

Chose très surprenante, si tout le long du pays, l'horizon est toujours fait d'îles et d'îlots, ici c'est la fin brutale de ce type de paysage. Plus d'îles face à nous juste la mer qui s'ouvre largement sur l'horizon.


La frontière du Monténégro n'est qu'à 1km alors forcément...nous la traversons. Et un tampon sur nos passeports, Un  !     ;-))
Petit tour dans la ville de Hercég Novi. Nous remarquons immédiatement une nette différence au niveau de la population. (Plus pauvre) et de la propreté...qui laisse un peu à désirer.
Au retour, un adorable douanier à l'esprit enjoué se laisse photographier en notre compagnie.
50 km env. parcourus pour cet AR au Monténégro. 


Soirée à admirer le petit port de Molunat, juste devant nos yeux. Une merveille. 
Achat de vin au proprio du camping 10ku/L et du très bon !  Il vend également de la bonne huile d'olives (80ku/L).

 

 

Mardi 28 juin 2016
Réveillés tôt, a 8heures, ns déjeunons en savourant la jolie vue vers le petit port, lorsque nos deux voisines tchèques arrivent avec 1 bouteille et 2 petits verres... Elles ns expliquent qu'elles repartent en République tchèque et... nous offrent un verre de Schnaps de chez elles en signe d'amitié. " mais mais...pas à cette heure..." ... "Si si" et elles ns font comprendre que cela se boit traditionnellement "cul sec"... Il est 8:05... Non, non, Impossible ! Bon... comme elles nous font la démonstration en buvant leur verre d'un trait... qu'à cela ne tienne, il ne faut pas les décevoir. alors on se jette "à l'eau"...de vie ... lol .   POUAH !!!
Et nous voilà en pleine forme pour la journée ! Même pas été malades Lol.

 

 

Nous sommes maintenant au point où il faut faire demi tour et commencer à remonter.
Dubrovnick, Neum, la large plaine d'Opuzen, Zaostrog : retour au petit camping Viter.

Pour le plaisir, nous retournons à Drevnik, boire un verre à une terrasse au-dessus du petit port, en regardant le ferry se vider de ses passagers. 

 

 

Mercredi 29 juin 2016

 

La remontée est commencée et aujourd'hui notre halte sera Split et son beau camping Stobrec.
Nous passons l'après midi à Split. (En scoot par de petites routes mal entretenues, afin d'éviter la 4voies). Comme partout, Bcp de touristes. Il faut dire que la ville historique est bien jolie.
SPLIT : Un ancien palais ayant appartenu à un empereur romain. D'ailleurs ne dit-on pas de Split qu'elle est une ville installée dans un palais et le palais dans la ville...
Lorsque l'on franchit la vieille porte on arrive sur une jolie place en pierre de Brac, puis le mausolée de Dioclétien et la cathédrale de Sveti Dujam. Juste Magnifiques !
Il faut prendre le temps de déambuler dans les ruelles qui apportent un peu de fraîcheur, voir le marché aux poissons, le marché général (à côté des remparts), les belles allées ombragées le long des quais, etc.
Au port de Split, ns achetons des billets pour le ferry de demain soir : Split-Ancone. 150€ (et quelques 550kms de route économisés).  C'est presque la fin du voyage.

 

 

Jeudi 30 juin 2016
Le camping impose un départ avant 12:30, faute de quoi toute après-midi commencée sera facturée 75ku.
12:30 ns déjeunons sur un petit parking à l'entrée du camping, puis partons pour Split puisque, nous a-t-on dit au moment de l'achat de nos billets, ns pourrions stationner dès 14h sur le P du port après la douane. Shopping de dernière heure en prévision. :-)
Sur place, il n'en est rien. Le P n'ouvre pas avant 16 h voire même 17h. Stationnement difficile. P payant et étroit derrière la gare. 30ku l'heure pour les Cc. (Un panneau au bord de la route indique 10ku l'heure sans autre précision...avec seulement les symboles  d'autos, bus et Cc. ).
Nous partons dépenser nos kunas inutilisés et nous pressons pour revenir au parking avant la fin de ladite 1ère heure. Nous avons gardé juste les 30ku nécessaires pour régler le parking.
Prise de tête avec le guichetier qui n'a pas la même montre que nous... :-(( ça commence à bien faire : payer, toujours payer... La spécificité de ce peuple : le tout payant. Grrrr !  Allons, allons, on se calme ; un lexomil et hop ça va aller... ;-))

 

17:00 nous patientons en plein soleil sur le P du port -enfin ouvert.
19:00 embarquement sur le ferry "Aurelia".
20:15 le navire largue ses amarres. Très peu de voyageurs, pas Bcp de camions non plus.

Ce ferry date d'environ 34 ans ; il n'est plus très jeune et l'entretien est limite. Rien à voir avec les ferries et paquebots construits chez nous à St Nazaire. ...c'était la minute de chauvinisme... Enfin, ce ferry navigue et tout ce qu'on lui demande, c'est de nous conduire à bon port demain matin.  Tout cela rappelle des souvenirs d'un temps pas si éloigné à Michel...
Pic nic sur le pont Ar. où nous sommes tout seuls. C'est très sympa de grignoter nos pizzas en regardant le port de Split s'éloigner.
La nuit tombe. Nous rentrons à l'intérieur du ferry. Dans le grand salon, quelques banquettes sont déjà réservées pour les futurs dormeurs, mais il reste de la place. Je pense que le salon des "airseats" restera vide ou quasi, ce soir.

Lorsque le chanteur du salon aura terminé son concert, le silence s'installera et finalement, nous passerons une nuit correcte.

 

 

Vendredi 1er juillet 2016
7 heures, nous accostons à Ancone et 15 minutes plus tard nous prenons la route.
Marotta-nous-voilà. !!! 42 kms plus loin, nous sommes devant l'aire Cc de Marotta, il y a encore de la place et nous y installons pour 2 jours.
Resto "El Garagol" en soirée. Il est situé sur le lungomare, à 400m de l'aire. Il est prudent de réserver. Nous ne pourrons venir à bout du menu Dégustation (très copieux et délicieux ; c'est un condensé des nombreuses spécialités du resto) ... et c'est avec un doggy bag que nous rentrerons au Cc. 

 

 

Samedi 2 juillet 2016
Quelques courses par-ci, quelques achats par-là, une ou deux baignades pour tenir le coup et voilà notre dernière journée qui s'écoule doucement.
Nous ne les avons pas comptés, mais les trains sont toujours aussi nombreux à longer la mer. Un sacré boucan ; même s'il ne dure que 5 à 20 secondes à chaque fois... Précision, comme Ds Bcp d'endroits, ici la voie ferrée longe la mer. Elle passe au fond du camping et le camping n'a pas une grande profondeur... Ça, c'est dit ! 

 

 

Dimanche 3 juillet 2016
Un dernier bain pour emporter une relative fraîcheur sur notre route (température de l'eau : 25 degrés tout de même...). Une longue route nous attend. Il fait 36 degrés toute la journée. Autoroute de Marotta à Susa, (46€).
Pour permettre à mon marin de mari de se reposer un peu, je prends le volant du Cc. 110 kms. Ce n'est rien, mais pour moi qui ne l'avais jamais conduit (celui-la seulement car un peu trop gros à mon goût), c'est déjà pas si mal pour une première ! ...Ça, c'est fait !
Susa : Arrêt glace italienne (bien méritée lol) et courses chez Zizi, l'épicier local bien connu des touristes. Des anchois à l'huile, quelques panetones pour les enfants, des tomates séchées... Et nous voilà repartis.
Le col du mont Cenis est magnifique au moment ou le soleil descend. Le lac se remplit peu à peu, (Il était en mode vidage lors de notre passage fin mai dernier et le paysage en est tout changé).
Achat de fromage à la petite exploitation en bas du col " la musette du berger". Le Beaufort d'été, un fromage à la pâte très fleurie...une tuerie (18,00€/kg).
670 kms dira le compteur au moment de l'arrêt ce soir, à La Chambre, un petit village en Tarentaise (à 12 kms de St jean de Maurienne). Une aire très calme et agréable,  près de la coopérative fromagère. + 3cc.

Lundi 4 juillet 2016
C'est parti pour 417 kms. Nous éviterons Lyon en prenant la route de Bourg en Bresse. Très jolis paysages mais pas assez de temps pour y flâner, les admirer,  ni même rendre visite à nos amis S et JM Qui habitent la région (sorry, Very sorry...si vous nous lisez...). 

Macon, Moulins, Sancoins. Stop, assez roulé pour aujourd'hui. L'aire de Sancoins est toujours aussi charmante : au bord du canal, tranquille, stationnement sur herbe fraîchement tondue. Ça sent bon la campagne. Une vingtaine de Cc sont installés au bord de l'eau.

 

 

LES PHOTOS FERONT L'OBJET D'UN PROCHAIN ENVOI, car nous ne disposons pas d'un connexion suffisante.

Promis, dès notre retour à la maison, je m'en occupe. 

A très bientôt. 

 


04/07/2016
4 Poster un commentaire

3 - La Croatie : de Zadar à Split




Mercredi 8 juin 2016
Nous avons quitté l'île de Pag et sommes aujourd'hui dans la région de Zadar. Nous posons le Cc au camping Filko à SV Pétar pour 2 jours. Rien n'a changé depuis notre dernier passage il y a trois ans. Ah si, le tarif...qui est passé de 18€ à 25,50€ ...Nous hésitons puis...comme on l'aime ce petit endroit, nous nous y installons... face mer naturellement !

image.jpg

 

 

 

Une escapade sitôt le déjeuner, à Zadar en "scoot toujours".

 

Zadar : une jolie vieille ville construite sur une presqu'île et entourée en partie d'épaisses murailles.

image.jpg


 


image.jpg

La ville fut terriblement bombardée en 1944 par les alliés. . Elle le fut également par les serbes il y a une vingtaine d'années.
Les ruelles sont recouvertes de pierre blanche polie par les ans, la pierre de Brac que l'on retrouve dans de nombreuses villes ici. Cela donne une incroyable lumière aux maisons et monuments.
Au cœur de la ville médiévale, la place de la liberté est très agréable pour y flâner. Alentour, de belles églises et la cathédrale Ste Anastasie. Le grand marché propose fruits et légumes, mais aussi des huiles d'olives, du miel, des figues séchées, du fromage...
Autour du forum et ce qu'il en reste ( colonnes et sarcophages, fondations d'habitations et fragments de pierres sculptées), règne une douce atmosphère.
Pour un moment de quiétude, se poser au bout des quais et écouter l'orgue maritime. Un système ingénieux d'escaliers de pierre blanche, percés de trous et tuyaux permet au vent venu de la mer, de nous faire entendre de véritables sons d'orgue ; et ils sont nombreux, les amateurs de zénitude, à s'asseoir sur ces marches, pour prendre quelques instants de repos et de méditation. 

image.jpg

 

Au port, comme dans chaque ville maritime, de jolis gallions en bois nous invitent à passer une journée sur les îles... Et c'est, ma foi, fort tentant et pas si cher...

 image.jpg


image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

Sur là route du retour, un des nombreux étals de fruits....C'est la saison des cerises, il faut en profiter, d'autant qu'elles ne sont pas chères...

 


image.jpg


image.jpg

 

En revenant vers SV Pétar, ns longeons la côte. ... Bibinje, Sukosan : Jolis petits ports animés où il serait bien agréable de flâner mais il est tard ce soir...


image.jpg

Une rencontre  surprenante en route...Un STRIKE  tractant une caravane !

 

Jeudi 9 juin 2016

Matinée : nous visitons  qq autokamps des alentours. "Martin", "Tamaris" et "Ante" sont bien sympas et situés carrément au bord de l'eau. 140ku, soit 21€ environ...le même tarif que les campings ACSI...mais la tranquilité en plus, car ce sont de petites structures, des emplacements dans le jardin des habitants. C'est bien plus sympa qu'un vaste camping, les animations en moins. Bon, de nombreux emplacements sont déjà occupés par des cc allemands... eh oui, toujours les premiers arrivés !!!
Biograd (petite ville balnéaire sympa et petit port très animé), Pakostane (cœur du petit village un peu plus typique, en bord de mer), mais rien d'exceptionnel.

 

Vendredi 10 juin 2016
En Route pour Sibenik. Il pleut. Nous arrivons au camping de Sibenik qui est immmmmense et dont les alentours sont un peu inondés. Ns n'avons pas très envie d'aller à la ville en scoot sous la pluie...

Nous filons directement au port de Sibenik où un vaste parking accueille les Cc pour 10 ku/heure ou 40 ku/24h. Il est situé sur le port et très facile à trouver.

image.jpg


Le marché se trouve quasiment au-dessus. Un beau marché typique, coloré et animé, proposant des fruits et légumes de la campagne, en abondance. Bcp d'étals sont déjà fermés ; il faut dire que nous ne sommes pas de bonne heure...

 

image.jpg

 

Nous achetons qq tomates délicieuses et des figues sèches (50ku/kg) puis partons à la recherche d'un ptit resto...

 

 

Dans la rue du marché , la Fra Jeronima, deux petits restos de quartier "Buffet Penkala et Buffet Simuni " le routard les conseillait déjà en 2013... Ils sont à 30 m l'un de l'autre. Nous ns installons dans le premier. Risotto à l'encre noire de seiche...noir, c'est noir...

image.jpg

Un peu trop fort pour mon goût, mais très bon.

Poivron farci servi avec une vraie purée de pdt (on sent bien les morceaux...), et calamars grillés/frites. Un très bon repas pour 22€ à 2.

 

image.jpg

Puis ns partons visiter... Sibenik est moins touristique que Dubrovnik ou Split, mais cette petite ville à du charme : ses ruelles sombres débouchent sur la jolie place de la cathédrale toute blanche à l'extérieur mais toute noire à l'intérieur - et en travaux actuellement. Ici encore, comme dans la plupart des villes croates, l'influence vénitienne se fait sentir.

 

image.jpg

 

 

 

 

 

Cette cathédrale à la particularité de présenter sur son porche latérale, deux gros lions sculptés, ainsi que des sculptures d'Adam et Ève - que nous retrouverons d'ailleurs dans de nombreuses autres villes.

 

image.jpg

 

En face, une belle série d'arcades et l'ancien Hôtel de Ville. Photos obligatoires ;-)


En fin de journée, nous nous posons dans un petit autokamp "More" à 4 km au sud de Sibenik 18€, un charmant petit port et sa gentille plage de graviers blancs en face. Balade en scoot pour explorer les environs qui sont bien sympas  tout le long de la promenade du bord de l'eau, de nombreux mini ports sont construits. 

image.jpg


image.jpg
Yamat !!! (Tchintchin en breton)...


Il fait bon ce soir, mais notre emplacement est à l'ombre...Qu'à cela ne tienne, nous emportons notre kit de survie sur le port, à 20m et...Apéro sur un banc, à regarder les bateaux au le soleil couchant. À la vôtre !!! 

 

Samedi 11 juin 2016
Après avoir parcouru à peine 5.kms, nous visitons par hasard, qq autokamps à Brodarica. Le premier, chez une gd mère, offre un bel espace au bord de l'eau 120 ku (18€). Nous allons voir un peu plus loin en nous réservant la possibilité d'y revenir car il nous plait bien...
3,6 km plus loin, de l'autre côté de la baie, "S'paradis"... Une toute petite route qui descend à pic, serpentant entre de vieilles maisons. Oh surprise, c'est le petit camping oû ns étions déjà venus en 2013. Notre hésitation est de courte durée. Un endroit plein de charme, surplombant de qq mètres une plagette et qq bateaux de pêcheurs locaux.

image.jpg

 

On n'est pas bien là ???


 image.jpg

Am, visite de Primosten. -sous le soleil cette fois ! (2013 = visite de Primosten avec parapluie, bottes et ciré :-(( ce n'était vraiment pas drôle !
Cette petite cité dont les photos sont célèbres, a Bcp de charme avec ses deux îlots en forme de raquette, l'une faite de plages et couverte d'arbres, l'autre abritant le village qui se visite à pieds. Remparts très bien aménagés pour une promenade qui fait le tour de la cité avec  des vues permanentes sur la mer.


image.jpg




image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

 Il faut monter jusqu'à l'église et visiter le cimetière qui offre à ses "habitants", le repos éternel et une vue imprenable...sur la mer adriatique. 

image.jpg

 

 

 

Dimanche 12 juin 2016
Fareniente puis nous allons faire une balade "en face" de l'autre côté de la baie. Paysage plus souriant et plus doux sur ce versant Très fleuri. 

image.jpg


image.jpg


Plusieurs autokamps sympas disséminés ds des jardins de villas, le long du rivage de Brodarika ; nous ne les avions pas vus lors de notre passage sur la gd route avec le Cc...

Météo pas super aujourd'hui : pluie, nuages. Mais nous admirerons un magnifique coucher de soleil ce soir. 

image.jpg

 

Lundi 13 juin 2016
Réveillés tôt ce matin par le bull qui vient étaler le gravier sur la plage en contrebas. Il faut savoir que sur la plupart des bords de mer, les croates qui n'ont pratiquement pas de plages de sable, étalent du gravier blanc/beige qui fera office de sable...illusion parfaite lorsque l'on est à une quinzaine de mètres...


Nous sommes aujourd'hui arrivés à Trogir. Accès au Camping Rozac à 2 km de la petite ville très touristique - Bcp de circulation et route étroite pour l'atteindre. 


image.jpg


image.jpg

Tarif ACSI annoncé 15€.
"Nous avons une taxe de séjour...€, une taxe si vous ne restez qu'une seule journée ...€, une taxe de...€, des frais de dossier...€. Au total, ça vous fera 24,50€ ma ptite dame !"... Grrrr !!! Bon, on ne va pas en faire un plat...mais quand même...

 

Balade à Trogir, une jolie ville inscrite au patrimoine de l'UNESCO qui est reliée à la terre ferme par deux ponts. L'entrée est gardée par une immense tour, la tour St Marc, et des portes à vantaux. Un très beau marché et ses jolies couleurs, la vieille ville et ses innombrables ruelles pleines de charme, la petite place avec sa cathédrale St Laurent ( une des plus belles de Croatie) - elle ressemble un peu à celle de Sibenik avec ses 2 lions et ses statues d'Adam et Ève - la tour de l'Horloge, le palais renaissance Cipiko splendide...

 

image.jpg


image.jpg

 

 

 

image.jpg





image.jpg


image.jpg


image.jpg

Nous flânons tout l'après-midi dans la ville jusqu'à ce que des trombes d'eau nous obligent à nous réfugier à l'abri vers le marché...

image.jpg

 

image.jpg

 

La marchande de primeurs attend l'éclaircie...sous son parapluie. 

 

Mardi 14 juin 2016
De sauts de puce en saut de puce, nous voilà à Split. Une belle visite en perspective.
Mais à peine arrivés au superbe camping Stobrec, près de Split,  une mauvaise chute pour Eve (entorse légère) et voilà notre balade à Split compromise... Pieds au repos, donc pause plage obligée.

 image.jpg

 Le très beau camping Stobrec, au sud de Split. (facile à trouver).

 

image.jpg

suite : 4 - de Split à Dubrovnick 


23/06/2016
1 Poster un commentaire

LA CROATIE -2- de Novigrad à Zadar

 

 

Lundi 30 mai 2016
C'est aujourd'hui que nous allons entrer en Croatie.
RN par Trieste (jolie ville à découvrir).


...........................FRONTIÈRE de SLOVÉNIE ..............................Douane et documents d'identité.


Après 38 kms dans ce petit pays (en longeant la côte au plus près), nous pénétrons en Croatie.
............................FRONTIÈRE de CROATIE................................Douane et documents d'identité.

 

 

*** A partir de maintenant, nous allons devoir compter en kunas... Un peu surprenant tous ces billets pour pas grand chose... Bah, on va s'y faire !!! 

1€ = 7 kunas. 

 

image.jpg

 

Quelques jolis endroits (Muggia, Lazzaretto, Umag...) s'offrent à nos yeux... Mais nous n'allons tout de même pas nous arrêter déjà..

 


image.jpg

 

Nous faisons une halte à Novigrad, charmant village ancien avec ses murailles et son port de pêche coloré. Jolie église dont le clocher penche un peu ici aussi...


Camping ACSI Sirena, dans une vaste pinède, 1,5 km du centre/port. 17€ annoncés mais 20€ avec les taxes. Grrrr ! Le nombre de places ACSI à Bcp diminué...regrettable ! Préférer le camping au nord de la ville (Mareda), plus de places et de soleil. 197 km

 

Mardi 31 mai 2016
Flânerie dans les rues de Novigrad. Peu de touristes ce matin, il est vrai que nous ne sommes que fin mai.


* un peu plus bas, Vrsar : un vieux village bien sympa, en hauteur et dominant le bleu de l'adriatique. P CC.
* La ria de Lim offre qq jolis points de vue (sorte de fjord de 11km).

 

Rovinj : vaste et beau camping Amarin, (ACSI 17€), dans une belle nature à 3 km nord de la petite ville. Très agréable petite jetée et plagette depuis lesquels on voit Rovinj. Un bateau fait la navette entre le camping et la ville pour 25ku. 
La ville de Rovinj est un véritable petit bijou situé sur un promontoire rocheux.

image.jpg




image.jpg

 

 

image.jpg

 

Une jolie boutique Chic...


image.jpg



image.jpg

 image.jpg

 


image.jpg


C'est un régal de flâner dans les ruelles escarpées e Rovinj. Nombreuses petites galeries de peinture et jolies boutiques mignonnes comme tout. Magnifique Basilique Sté Euphemie qui domine la ville. Au sommet de celle ci, une girouette surprenante, la statue de Ste Euphémie tenant une barre en roue de navire.


Un peu plus loin, Gd P Cc à la sortie de Porec sur la route de Rovinj. (rond point hôtel Vilamar). Sans intérêt.


NUIT : Rovinj. Camping Amarin. 15h30. 59km

 

- Mercredi 1 juin. 2016
3 km en scooter, c'est vite fait ! Nous revoici dans la jolie ville, le temps d'y goûter une délicieuse glace 7 kunas...à peine 1€...
En soirée, difficile de résister à l'appel des restos sur le port...

image.jpg


Chez "Da Piero" sur le quai, nous dégusterons des calmars frits et grillés. Un régal ! 32€ 

 

Jeudi 2 juin 2016

Route vers Senj. Nous traversons la campagne très vallonnée, puis Opatija et Rijeka. Pas de visite BECAUSE pluie.
Au sud de Rijeka, de petits autokamps sympas sur les rochers dominant la mer.
Senj, nous y voilà !!!  Une petite ville ancienne (remparts et forteresse),  d'apparence assez rude. ici rien d'extraordinaire, mais un endroit assez  particulier le long du port et de l'ACC, avec des sortes de petites piscines et 2 ou 3 bars les pieds dans l'eau. On aime cette ambiance tranquille au bord de l'adriatique. En face, l'île de Krk et sa masse rocheuse.

 

Une ACC les pieds dans l'eau avec une vue **** superbe ! 

 


image.jpg


image.jpg

 

Et un petit resto classé n°1 sur tripadvisor, KOD VESKA dans une ruelle parallèle au port et près de la place principale. La jeune femme nous reconnaît et nous accueille très chaleureusement. (2013). Délicieuse soirée, délicieux repas. (Calamars à la Busara, risotto à la seiche...).

image.jpg

 


image.jpg

 

Vendredi 3 juin 2016
Fareniente = ne rien faire...
Bonne petite boucherie face au resto KOD VESKA. Pas chère du tout. Saucisses fumées : un régal.

 

 

Samedi 4 juin 2016
Programme identique à la veille. On flâne dans les vieilles ruelles, on découvre Bcp de maisons et bâtiments portant encore les traces de la guerre...murs fissurés ou criblés de balles, toits effondrés etc...triste ambiance parmi tout cela...

image.jpg
image.jpg


Resto en soirée, près de l'aire CC. 6/10. Pâtes aux fruits de mer (et surimi...bof) et risotto aux calamares et olives : peut mieux faire côté cuisson... Mais garniture copieuse. Plus d'une heure d'attente (manque de personnel).

 

 

Dimanche 5 juin 2016
Nous reprenons la route. De Senj a Jasenice, la route côtière offre des paysages extraordinaires.

image.jpg

image.jpg


Des îles et îlots à perte de vue...
image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

Pont de Jasenice  

image.jpg


image.jpg


image.jpg



Nous sommes près de Zadar que ns visiterons demain, et nous posons au camping de Nin 13€ ACSI ( +2€ de taxes...). Balade jusqu'à la pointe de la presqu'île au-dessus de Vir. Environnement fait de maisons de vacances sous les chênes liege  et  les pins Maritimes. Très agréable balade. Vastes et tranquilles espaces et plages de graviers blancs quasi désertes.
Découverte du village de Nin entouré de murets de pierres et situé au centre d'un lagon. 

Tous les toits sont quasiment neufs (refaits après la guerre). Un pont de pierre conduit au centre historique Où nous découvrons quelques vestiges romains, dont une colonne bien préservée. 

 

image.jpg


image.jpg

Le pont d'accès à la ville de Nin

 

 

image.jpg

 Notre vue sur la lagune depuis le petit camping. 


image.jpg


Le camping Ninska Laguna n'est pas cher. Pas un 3 étoiles non plus ! Cependant, le bloc sanitaire est sous la surveillance permanente d'une femme de ménage qui guette et traque la moindre goutte d'eau sur "ses éviers". La lagune est juste en dessous et une sympathique promenade permet aller au village à pieds en longeant le rivage. 

 

 

Lundi 6 juin 2016
Nous partons pour l'île de Pag. Un pont la relie au continent. Paysage impressionnant au niveau du pont, avec un magnifique château fort au bout d'un promontoire Rocheux et désertique.

image.jpg

 


image.jpg

 

Aspect quasi désertique et très très minéral avec d'immenses étendues de rocaille balayée par un vent que ne freinent même pas les innombrables murets de pierres édifiés par les bergers. 

image.jpg


Des marais salants au sud, la vigne au nord et partout,  des brebis qui grignotent des tas d'herbes aromatiques sauvages qui donnent son goût si particulier au plus célèbre fromage de Croatie : le Paski Sir. 

 

Dans un petit village traditionnel près de Simuni,  nous entrevoyons au fond d'une ruelle, une mémé Assise près d'un panonceau "Paski Sir". Demi tour immédiat ! Cette charmante vieille femme vend en effet, le fameux fromage croate, ainsi que du vin et une sorte de muscat local. Elle nous invite à pénétrer dans "son antre"...où le w40 voisine avec les fromages... 
Nous avons bien fait de nous arrêter ici, le Paski Sir est vendu 180 ku le kg, tandis qu'à la boutique officielle,  au bord de la route, il coute  285 ku/kg... Bon d'accord, nous n'avons pas la jolie étiquette sur notre fromage, mais il est très bon malgré tout. 

 

 

image.jpg


image.jpg

 

Le fromage voisine sur les étagères avec le W40... Même pas peur !!!

 

 

La femme, ravie d'avoir des clients nous cause, nous cause, nous cause... "Mais ma pauvre dame, nous n'y comprenons rien à votre langage..." Alors, nous nous en tirons  avec force sourires et hochements de tête... et elle semble contente. 
image.jpg

 

Pour ce soir, nous avons trouvé deux petits autokamps dans le village de Diniska : 25 et 20€...  4 places, tranquilles. Mais un peu cher pour des autokamps chez des particuliers...

Nous nous sommes finalement installés  au vaste camping "Simuni". Très très beau camping fleuri en terrasses  18€. La jolie plage est à ...26m de nous... 

image.jpg

 

 

image.jpg

 

 

image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

 

image.jpg

 

 

Meme les enfants n'ont pas été oubliés : ils ont leur sanitaire coloré et à leur taille. Très ludique tout cela ! 

 

Tout près du camping,  le joli petit port de Simuni est bien sympa également 

image.jpg

 

Balade en scoot jusqu'à la petite ville balneaire de Novalidja, qui n'est autre qu'une marina bordée de boutiques, restos et bars branchés pour une clientèle de joyeux fêtards. Une sorte d'Ibiza-croate. Tout juste ce que nous fuyons ! Nous aurions pu filer jusqu'à  Stara-Novalidja petit port du même nom mais d'après le GDR, plus traditionnel. Mais guide oublié dans le CC...donc pas eu l'info :-(


Sur le chemin du retour, découverte de la jolie plage de Zrce. À cette heure (18:00), les immenses parkings sont vides ; personne encore dans les bars et sur la plage. Mais vu les installations scéniques, on imagine aisément le déchaînement des clients sur des rythmes endiablés, lorsque l'affluence bat son plein.

 

image.jpg

 Zrce

 

 

Mardi 7 juin 2016 

Aujourdhui, visite de Pag, la ville. 

 

image.jpg

 

 

Vu la côte qui nous attend, il va falloir mettre la gomme si nous voulons passer de l'autre côté de la barre rocheuse pour aller à la ville de Pag.        "Allez Papous accélère !!!"...

image.jpg

 

Une route à  plus de 8% nous conduit à la ville de Pag. 

 

Pag, c'est l'île des dentelières. Des Femmes du village  brodent encore dans la rue et exposent aux yeux des touristes, leurs jolis napperons en dentelle. Sur une place toute blanche, la cathédrale Ste Marie toute blanche également et en face, le palais du recteur où ce soir, à lieu un concert en plein air. 

La pierre utilisée ici, comme un peu partout dans cette région de Croatie est la pierre blanche de Brac, de l'île du même nom. 

 

image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

 


image.jpg

 

PAG, la ville. 

 

Mercredi 8 juin 2016

Nous quittons l'île de Pag  en direction du suD et repassons le pont. 

 

SUITE : 3- de Zadar à Split 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


04/06/2016
7 Poster un commentaire

CROATIE - 1-Traversée de la France et de l'Italie.

image.jpg

LA CROATIE

Dimanche 22 mai, c'est le jour J. 

Apres avoir souhaité le premier anniversaire de notre petit Gustave, à Nantes et bien profité de la jolie sweet table décorée pour l'occasion, nous prenons la route à 18.40.

image.jpg

 

Nantes. Cholet. Poitiers...

Premier arrêt de ce début de vacances, à Lussac les Châteaux, au sud de Poitiers (ACC). 299kms. 

 

Lundi 23 mai. 

Pénurie de carburant oblige, nous nous arrêterons plusieurs fois afin de faire des appoints de GO. 

Le Dorat. Gueret. Montluçon. Arrêt déjeuner sur l'aire Cc de St Pourcain/Sioule. Un passage par la coopérative vinicole de St Pourcain, nous permettra de goûter au vin rosé local et d'en faire qq provisions...

image.jpg

 

Roanne. Lyon (Autoroute après Tarare, par Lyon et jusqu'à Bourgoin Jallieu : 10,80€ le prix de la tranquillité pour traverser la ville de Lyon à l'heure de pointe...).

Après le lac d'Aiguebelette, autoroute afin d'éviter Chambéry. (Sortie à Challes les eaux 2,40€).  

Aiguebelette : notre bivouac pour ce soir. L'aire est déserte, terrain détrempé. Il pleut.             541km. 

 

*** Aiguebelle est un petit village savoyard, situé entre St Jean de Maurienne et Lanslebourg. 

 

Mardi 24 mai. 

Marché local ce matin.  Retrouvailles avec JMarc et Sandrine des sympathiques savoyards rencontrés cet hiver a Nerja en Espagne. Ils nous accompagneront jusqu'en Italie, le temps d'une soirée. 

Nous montons au col du mont Cenis où hier il neigeait et faisait 3 degrés. Les marmottes sifflent et courent à travers les herbes rases. Le lac est en cours de vidage. Paysage lunaire époustouflant. Si nous en avions eu le temps, j'aurai aimé aller marcher au fond du lac - pour  le raconter plus tard à mes petits enfants...

 

*** Le col du Mont Cenis : situé majoritairement sur le territoire français, son point de route le plus élevé est à 2094m, au niveau de la pyramide servant de chapelle. Le barrage date de 1968. 

 

DSC03291.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  DSC03307.JPG


 

Susa : arrivée en soirée, nos amis les Fanch's  nous y attendent depuis hier. Sandrine et JMarc nous ont également devancés. Nous sommes ravis de retrouver tout le monde et la soirée s'écoule agréablement dans une pizzeria du village. Il fait bon ce soir, température toute douce.  ACC de Susa 7€ (élec incluse)  128km. 

 

 *** Susa : c'est une petite ville située au carrefour de deux grandes routes : le col du Mont Cenis et le col du Montgenèvre. Quelques-uns de ses monuments sont dignes d'intérêt : la cathédrale, l'Arc d'Auguste, les remparts, le forum etc... Mais pour de nombreux touristes de passage, Susa n'est, et c'est bien dommage,  que la dernière halte avant la frontière franco-italienne et donc le lieu où ils s'arrêtent pour y faire provision de cigarettes et autres produits meilleur marché qu'en France...

 

Mercredi 25 mai.

Papotages à 6 voix ce matin. Ensemble, nous partons faire qq achats dans le village , sans oublier la traditionnelle visite  chez Zizi, notre fournisseur agréé d'anchois, panetone, tomates séchées...). 

Nous terminons au kiosque sur la place centrale, ou chacun veut remplir ses bouteilles d'eau frizzante et naturale au kiosque (0,5cts/litre.

12:30 il  faut bien se quitter. Chacun sa route, chacun son chemin... Florence et le sud de l'Italie, la Savoie, Venise et la Croatie...

 

Nous déjeunons sur le parking d'une jardinerie puis empruntons l'autoroute un peu avant Turin. En effet, il est préférable de prendre l'autoroute italienne car les itinéraires par la route, n'en finissent pas.
Milan, Brescia, sortie de l'autoroute au lac de Garde. Nous découvrons une petite ville très jolie au bord du lac : Decensano del Garda et une ACC sympa (12€) à 4 kms, face au lac.            319 km. 

 

 

*** Desenzano est une ville séduisante et animée avec son petit port de plaisance enclavé dans la vieille ville, sa jolie place aux arcades et sa belle promenade le long du lac. 

 

Durant deux jours, nous parcourons les abords du lac en scooter.

Sur une presqu'île très avancée sur le lac, Sirmione et son château Scaligera à l'entrée de la ville, ses boutiques chic et sa riche clientèle (rien qu'en voyant les automobiles de luxe, on sait que l'on se trouve dans un lieu très cossu).

Sirmione est un important lieu de villégiature et une station thermale réputée. Importants vestiges romains et médiévaux. 

image.jpg


image.jpg

 


image.jpg



image.jpg

 

Quand l'Art et la coiffure ne font plus qu'un...


image.jpg

Quelques kms plus loin Peschiera et sa jolie promenade au bord du le lac. 

 image.jpg

 ...il est où not' scoot, il est où ???

 

*** Le Lac de Garde est le plus vaste lac d'Italie (115km de tour). Son climat doux favorise une superbe végétation faite de palmpiers, lauriers roses, cyprès, citronniers...

 

DSC03314.JPG

 

 

Il  fait 31 degres à 18h. Decensano : balade dans la petite ville très animée à cette heure.   

 

 

   DSC03331.JPG 

 

  DSC03326.JPG

 


Vendredi 27 mai 2016
En route pour Venise où nous arrivons vers 13:00. Le gps nous conduit docilement au très agréable camping Venezia que ns avons choisi en raison de sa proximité avec la ville sérénissime (10mn en bus). Bon confort, sanitaires irréprochables, ombrages et parcelles sympathiques. 19€ avec ACSI. 18€ si cash...
À peine installés, nous voici dans le bus (3€ AR) en route pour revoir Venise.

*** On ne présente pas cette ville magnifique, inscrite au patrimoine de l'humanité...

image.jpg


image.jpg


image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

Difficile de résister...


Aujourd'hui, ns allons marcher, marcher, marcher... Le vaporetto ce sera pour demain (20€ /pers avec des trajets à volonté bus/bateau, durant 24 h).
De placettes colores, des ruelles ombragées,  de magnifiques palais et monuments, des ponts en dos d'âne... Nous parcourons la partie nord-ouest de long en large. Vacarme incessant des bateaux de toutes sortes sur les canaux, typiques gondoles, jolies églises -dans lesquelles on ne pénètre pas les épaules découvertes- ...

Une journée harassante mais ô combien plaisante.

image.jpg


image.jpgE

 

image.jpg

 


image.jpg

 

Carabinieri en tenue d'apparat. Ils ont fière allure ! 


image.jpg

 

SOS...




image.jpg

 

 Dilemme...

 

image.jpg

 


image.jpg

 

- Samedi 28 mai 2016
Bus puis vaporetto nous conduisent sur l'île de Burano (B. Comme brodeuses, c'est l'île des brodeuses). Très jolies maisons aux façades multicolores et nombreux canaux serpentant à travers la ville ; nos yeux sont réjouis par tant d'harmonie.

image.jpg

 

Annonce traditionnelle  de la Naissance d'Aurora...c'est mignon ! 

 


image.jpg

 


image.jpg


image.jpg


image.jpg


image.jpg

 

 

image.jpg




image.jpg


image.jpg

En fin d'après midi, nous regagnons Venise et déambulons dans le quartier de la place San Marco, la Fenice, etc et ns avons le plaisir d'assister à la sortie d'un mariage près de la Basilique.
Lors d'une pause sur le quai près du pont des soupirs, nous avons la surprise de voir passer devant nos yeux, un énorme paquebot construit chez nous, aux chantiers navals de St Nazaire, le MAgnifica   No comment...

image.jpg

 

 

 

image.jpg


Après dîner ds une petite trattoria du quartier (délicieuses seiches à l'encre), retour place San Marco à la nuit tombée. C'est magique... Un orchestre joue devant le café Florian, tandis que les pigeons volent autour des touristes. Retour vers 23:30 au camping, bien fatigués.

 

Dimanche 29 mai 2016
Nous partons pour Caorle, une petite ville de Venitie animée et dotée d'un port de pêche très actif. Elle est surnommée la "petite Venise" à cause de ses maisons colorées et de style vénitien. Son campanile de 40 m de haut, penche aujourd'hui, car implanté dans une zone marécageuse instable. 

image.jpg

 


image.jpg


image.jpg


image.jpg



ACC à 500 m du centre. 14€ en semaine, 17€ le we.
Partis à pieds et en chemise, nous sommes surpris par un orage et de grosses averses qui nous contraignent à rentrer sous la pluie... Pas cool !...heureusement, j'avais mon "pochon".... lol

image.jpg

 

 

DEMAIN...ce sera la Croatie. 


25/05/2016
1 Poster un commentaire